Le kung-fu est un art martial chinois créé il y a plusieurs siècles par les moines bouddhistes de shaolin. Fondé vers 497 sous la dynastie Wey du nord, le temple shaolin ("jeune forêt") se trouve au pied des monts Songshan dans la province du Hénan à environ 600 km de Pékin. C'est l'un des plus anciens temples bouddhistes de Chine.

 

Le mot "kung-fu" est un idéogramme de la littérature chinoise : "kung" étant la volonté, la maîtrise de la force et de la souffrance et "fu" l'être humain. Le kung-fu a de multiples styles, et beaucoup d'entre eux sont sont basés sur l'étude des animaux, des insectes et des reptiles.

 

C'est au temple bouddhiste qu'apparurent les premières techniques de combat. Les moines ont étudié et mis au point des techniques qui permettent de se défendre et d'aider au bon fonctionnement de notre corps et de notre organisme.

 

Le kung-fu shaolin est un arbre dont les styles dérivés sont les branches, les feuilles et les bourgeons. A travers les ages, il est resté un art martial complet, aussi pur que le diamant et auquel on ne peut adresser aucun reproche.

 

De plus ce dernier est un excellent art martial qui comprend combat et défense en utilisant des techniques très dures, souples et parfois dangereuses.

 

C'est art qu'est le kung-fu shaolin peut s'avérer dangereux et peut facilement provoquer la mort de l'adversaire. C'est pourquoi il vous est demandé de ne pas le pratiquer par jeu mais sérieusement et consciemment.

 

Le but est de se forger un esprit sain dans un corps solide en fonction du tempérament de chacun. Seul un entrainement ardu permet d'acquérir un savoir en profondeur et de qualité.

 

Le kung-fu est accessible à tous : adultes, enfants, hommes et femmes.