Maître Dechamps

Je m'appelle Fabian, je fais du sport depuis l'age de 6 ans et j'ai décidé de me lancer dans les arts martiaux suite à une agression que j'ai subi à mes 12 ans.

 

J'ai cherché longuement un sport qui me conviendrait mais à l'époque, je n'ai rien trouvé. Ensuite, on m'a parlé du kung-fu. Je me suis rendu dans un magasin chinois et j'ai demandé à la personne qui tenait le magasin si il connaissait un club de kung-fu à liège et si il pouvait me donner une adresse.

 

Effectivement, il connaissait un club et m'a donné une adresse à laquelle je me suis rendu. A mon grand étonnement, lors de mon arrivée à ce club début septembre 1986, le maître, maître Trieu, c'était lui, le tenancier du magasin chinois, un homme simple avec une motivation et une détermination incroyable.

 

Il faut savoir que cette année là, nous étions 15 nouveaux. J'étais le plus petit et craintif, un garçon toujours collé dans les jupes de sa maman.

 

C'est donc à cette époque que j'ai commencé les cours auprès du maître. J'avoue que je n'ai pas eu facile et à ce moment là, les entraînements étaient très rigoureux. Mais grâce à ma motivation de ne plus me laisser faire, j'ai tenu en me disant que d'ici  ans, je me débrouillerai et si je le désirais, je pourrais changer de sport.

 

Les années ont passé sans que je m'en rende compte et de nouvelles amitiés sont sont nées. Un sport, quel qu'il soit, apporte joie, bonheur, bonne humeur, collaboration, découverte au club et extérieur, et offre une vision de la vie que certaines personnes ne découvrirons malheureusement jamais.

 

Ce sport a changé ma vie, ma façon de voir les choses. Il m'a aussi apporté la santé et un mental de fer. Toute une série de choses qui m'ont permis d'arriver au niveau auquel je suis. Je ne cache pas que ça m'a coûté des sacrifices énormes, surtout au point de vie familial. Mais il m'a apporté la force de vivre dans ce monde parfois si dur et de franchir des épreuves qui m'auraient parues insurmontables sans ça.

 

Après quelques temps, j'ai commencé à passer les ceintures, à monter de grade. Ce n'était pas évident mais ces passages et ces évolutions ont été des motivations qui m'ont permis d'aller de l'avant. pour en arriver à ce niveau là, il m'a fallu des années de pratique, le soutien de mon maître ainsi que d'une personne, un ancien, Mile Zanic, qui est d'ailleurs un grand ami à moi, et ce toujours à l'heure actuelle.

 

Ils ont tous deux été là pour moi quand j'en ai eu besoin car j'avoue que j'ai voulu abandonner au bout de 9 ans lorsque, pour des raisons privées de mon maître, je me suis retrouvé seul face à un club qui n'avait plus personne pour le faire tourner en 1994. A ce moment là, un des anciens m'a dit que j'étais capable de faire tourner ce club, que j'en avait les capacités et la volonté. Apparemment oui, je les avait, puisqu'il a tourné quelques mois sous ma responsabilité. 

 

Suite à cela, mon maître m'a fait suivre un stage en 1997 pour devenir moniteur. Je l'ai réussi en 1999 et depuis, j'ai continué à enseigner le kung-fu tout en évoluant encore et encore.

 

Pendant 20 ans, j'ai eu la chance de grandir aux côté de mon maître, et d'apprendre le kung-fu ainsi que les joies des démonstrations chinoises, des festivals d'arts martiaux et de les partager avec les nouveaux membres. 

 

Le kung-fu demande discipline, courage, volonté, endurance, ...

 

J'ai pris le temps de progresser et ainsi d'atteindre la ceiture de 4e dan en 2006.